1. Le climat se dérègle

Aux origines de la crise climatique, on retrouve un dérèglement déclenché par les activités humaines. Les gaz à effet de serre (GES) s’accumulent dans l’atmosphère et favorisent la hausse des températures. Et déclenchent de véritables réactions en chaîne.

Concentration de CO2 dans l’atmosphère

La concentration du dioxyde de carbone dans l’air a augmenté de 46% par rapport à la période préindustrielle, et dépasse actuellement 415 ppm. Elle se mesure en parties par millions (ppm) – 1 ppm représente 1 mg/kg. Souvent utilisé comme indicateur, le CO2 est loin d’être le seul gaz à effet de serre.

Qu’est-ce que l’effet de serre? Sans effet de serre naturel, la planète se trouverait à une température peu hospitalière de -18 °C, au lieu de 14 °C en moyenne aujourd’hui. Mais tous les gaz à effet de serre ne persistent pas la même durée dans l’atmosphère! La vapeur d’eau, principal gaz à effet de serre naturel, ne reste que quelques jours avant de retomber en pluies. Le CO2, en revanche, va persister 100 ans, contre douze ans pour le méthane. Tous n’ont pas non plus le même potentiel de réchauffement: une molécule de protoxyde d’azote (N2O) contribue ainsi 298 fois au réchauffement qu’une molécule de CO2.

Lire aussi: Le N2O, gaz hilarant qui ne fait pas rire les climatologues

Evolution des températures dans le monde

Source: MeteoSuisse

Principale conséquence de l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre – converties, en fonction de leur potentiel de réchauffement, en équivalent CO2 – , la Terre se réchauffe de plus en plus vite. Depuis 1880, la température moyenne à la surface s’est déjà réchauffée d’environ 1°C. La Suisse, de par sa situation géographique, connaît un réchauffement deux fois plus rapide que la moyenne planétaire.

Elévation des eaux dans le monde

Source: Copernicus — Icône: Freepik pour www.flaticon.com

L’augmentation des températures entraîne une élévation du niveau marin par deux mécanismes: la dilatation de l’eau de mer, qui occupe de plus en plus de place en se réchauffant, mais également la fonte des pôles et des glaciers. Selon le rapport du Giec sur les océans et la cryosphère de 2019, le niveau marin pourrait monter de près d’un mètre d’ici 2100, mettant en danger de nombreux écosystèmes et près d’un milliard d’humains.

Lire aussi: Les plages vont-elles disparaître?

Fonte des glaciers

Source: NASA

C’est une des conséquences les plus visibles en Suisse du réchauffement climatique. Les glaciers alpins disparaissent progressivement. Selon les données du Réseau des relevés glaciologiques suisse (Glamos), le glacier de Zmutt – dont dépend celui du Cervin – a ainsi perdu près d'1,2 km de longueur en un siècle, avec une accélération marquée dès les années 1940.

Lire aussi: L’actualité des glaciers sur Heidi.news

2. C’est notre faute